AntarcticJournal_Affiche

 ANTARTIC JOURNAL ne date pas de hier mais ce film là impossible de passer à côté lorsque on n'est amateur de film Coréen, et que l'ont aiment les paysages a perte de vue blanche comme la banquise ou une expédition va avoir lieu pour arrivé au point zéro sous moins 80 degrés et que l'on appelle point de non-accessibilité. Le capitaine CHOI(SONG KANG-HO)part avec une équipe de cinq personnes et compte bien arrivé à ce point que jamais personne n'a atteint, alors commence pour eux une aventure qui va tout simplement s'avérée mortel. Il y a des personnes qui disent que ce film écrit par BONG JOON-HO aurait lorgner du côté de THE THING de JOHN CARPENTER qui est lui même tiré du film LA CHOSE D'UN AUTRE MONDE des année 1950 et bien peut être pour l'ambiance du film qui va s'instaurer, mais sinon ce n'est pas du tout le cas. Dans le film de CARPENTER, ont peut voir pourquoi les personnages ont peur, mais ici point d'animal, point d'assassin, tout repose sur les épaules assez costaud de SONG KANG-HO, Qui depuis SYMPATHY FOR Mr VENGEANCE ont sait que il peut faire peur.

Le début de l'expédition se fait dans la bonne humeur et tous marche l'un derrière les autres mais il vont vite avoir un problème, un de leurs homme marche dans une crevasse et tombe dedans, premier incident qui nous montre que ils réagissent sur le coup en le maintenant fixé à la corde qui relie toute l'équipe et première monté d'adréaline pour les spectateurs qui ont vu la plongée dans cette immensité tout vêtu de blanc et au plus il marcheront au plus, au sein du groupe commencera à se poser des question. Alors que CHOI demande à ses hommes en leurs rappelant que ils n'ont que 60 jours devant eux pour arriver au lieu voulu et que la nuit durera 6 mois

Antartic_Journal-0011 (1)

antarctic_journal_237500

 

Antartic_Journal-0006

Antartic_Journal-0007

 

Antartic_Journal-0005 (1)

 

Antartic_Journal-0008

 

 

et sans arriver la bas à temps il ne pourront plus revenir. Comment pourrait ils avoir une chance de revenir d'un lieux extrême et inhospitalier là ou beaucoup d'homme se sont perdus et combien de mort y'à t'il sous ce manteaux blanc, mais ils n'ont plus le choix donc il marchent, au plus cela va passer au plus on notera que le capitaine CHOI qui change de comportement et cela deviendra évident lorsque ils trouveront un livre qui date d'une expédition dans les années 1920, et à partir de ce moment là, beaucoup d'événement vont plombée l'entente si amical du début du film. On arrive pas à dégager un événement en particulier, c'est plutôt au dessus de a tête des hommes du capitaine CHOI, qui lui change de plus en plus et tous le monde le regarde comme si il avait quelque chose de malsain en lui. Ou est-ce que les hommes perdent petits à petits leurs repèrent et leurs mental. les tensions au sein du groupe s'intensifie et l'ont peut voir CHOI changer petit à petit, mais pour quel raison?. A part KIM (YU JI-TAE, OLD BOY) tous les hommes se montent contre leurs capitaine qui pour eux commence à devenir fou.
Et c'est vrai que au plus le long métrage se poursuit, au plus ont voit un SONG KANG -HO radicalement changé, il plane autour de lui une sorte d'atmosphère mystique au dessus de lui que mêmes ses hommes ne lui font plus confiance. il l'incarne à lui tout seul cette peur d'effroi pour ses hommes et qu'elle secret semble l'attirer vers le point qu'ils s'étaient mis d'accord pour l'atteindre ainsi que le manque de considération pour la douleur et la peur de ses hommes qui en viennent à douter de leur propre chef d'expédition.

 

antarctic_journal_267732

Antartic_Journal-0017 (1)

 

Antartic_Journal-0021

 

Antartic_Journal-0013

Antartic_Journal-0027 (1)

 

Antartic_Journal-0023 (1)


Il est vrai que le réalisateur ne veut pas trancher sur ceux qu'est le film à proprement parler, film aventurier, film fantastique, film d'horreur, autant de question soulevée par le mécanisme qu'il à mis sous nos yeux, ANTARTIC JOURNAL soulève la peur, ont peut le voir dans les yeux de l'équipage, même si elle est sous-jacente ses faces à faces avec ses hommes sont de plus en plus froid. C'est vrai que CHOI se comporte inhabituellement, non seulement l'atmosphère est lourd mais il se comporte étrangement et peu logique vis à vis de la situation ou sont ces hommes, car a proprement parler un mystère demeure avec tout à coup avec ses hallucinations où MIN-JAE fait des cauchemars où il voit des scènes de mort dans ses rêves, l'un qui tombe malade subitement sans raison laissant penser que à la place du chien de THE THING qui passe de corps à corps, ici se serait plutôt une entité invisible qui les toucheraient un par un.
Ceux à quoi il faut peut-être penser c'est à ce livre retrouvé près de 85 ans plus tard possède des pouvoirs de prédilections malfaisante. Ceci est le premier film de YIM PHIL-SUNG et ont peut dire qu'il à réussi haut la main la mention très bon de son film qui ne prend aucune direction, il nous laissent dans le floue le plus totale et si cela est tout simplement dans la tête des six hommes que compte l'expédition, qui maintenant on le sait n'irons pas plus loin.
Rarement un film a priori simple ne nous avez jamais emmener dans une aventure de l'extrême allez petit à petit nous faire glissez dans la folie d'un homme (le capitaine CHOI) ayant perdu son fils et qui aller emmener tous ces hommes vers une descente aux enfers, et nous vers une peur réelle et imaginaire. Mon avis personnel est que le livre qu'il retrouve est la cause de tout cela, ils agissent comme les desseins et pire car il se passe ce qu'il à du se passer il y a 85 ans.

Antartic_Journal-0025

                                                                                              

antarctic_journal_267733

 

antarctic_journal_237498

 

 

antarctic_journal_237494

 

         

Antarctic_Journal

antarctic_journal_237368  

Antarctic Journal (Trailer)

Antartic Journal (2004) // Bande-annonce (VOSTF)

 

Antartic Journal - 남극일기